La Thérapie brève

En Thérapie brève, la personne en souffrance, en questionnement, en inconfort devient ou redevient acteur de sa solution. Nous sommes dans le « je fais », centré sur les comportements. Le cadre assurera une extrêmement bienveillance.

C’est une approche qui se veut la moins coûteuse pour vous c’est-à-dire la moins énergivore et la plus courte possible dans le temps. Il s’agira d’analyser des décisions, des choix, des prises de position afin d’arriver à voir ce qui pose problème et ce que vous pourriez faire de différent dans cette même situation afin que le problème n’apparaisse plus.  La question centrale en thérapie brève n’est pas le pourquoi les choses arrivent mais plutôt comment faire autrement quand elles apparaissent.

Ces fondements proviennent de la thérapie systémique bien évidemment. L’objectif sera d’aider, d’accompagner la personne, vous, dans les actes de choisir, décider et donc opérer un changement dans sa vie.

Nous parlons actuellement de thérapies brèves plurielles car c’est souvent l’utilisation dans un même cadre thérapeutique, avec un même patient de plusieurs approches complémentaires, dont voici les principales :

  • En Thérapie Stratégique (TSB), nous travaillerons la résolution de problèmes en référence notamment à Palo Alto grâce au questionnement dit stratégique. Il s’agira de faire émerger les ressources internes, externes ainsi que les exceptions. Le focus se fera sur le «  comment quitter sa situation d’impuissance grâce au questionnement ».

  • En Thérapie Solutionniste (TOS), nous partirons des compétences ou exceptions qui fonctionnent bien afin de les reproduire de plus en plus et d’être dans un processus de réussites et de « successtories ».  Nous nous baserons sur le travail de Steve de Shazer.

De plus, nous pourrons dans certains cas, utiliser l’état modifié de conscience qui est un état hypnotique entre conscient et inconscient afin de favoriser le bien-être de la personne. C’est ce que l’on nomme communément « être ailleurs » et qui est déjà présent dans nos ressources personnelles mais que nous pourrons intensifier.